Inès de Chantérac

19 septembre, 2012

Mon rêve familier, Paul Verlaine

Classé dans : Illustrations de poemes — inesdechanterac @ 13:05

          Mon rêve familier, Paul Verlaine dans Illustrations de poemes mon-reve-familier-mail5-858x1024

Je fais souvent ce rêve, étrange et pénétrant,

D’une femme inconnue, et que j’aime, et qui m’aime,

Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même,

Ni tout à fait une autre, et m’aime et me comprend.

 

Car elle me comprend, et mon coeur transparent

Pour elle seule, hélas ! cesse d’être un problème.

Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,

Elle seule sait les rafraîchir, en pleurant.

 

Est-elle brune, blonde, ou rousse ? Je l’ignore.

Son nom ? Je me souviens qu’il est doux et sonore,

Comme ceux des aimés que la vie exila.

 

Son regard est pareil au regard des statues,

Et, pour sa voix, lointaine et calme, et grave, elle a,

L’inflexion des voix chères qui se sont tues.

 

16 juillet, 2010

Au bois joli, Maurice Carême

Classé dans : Illustrations de poemes — inesdechanterac @ 19:25

auboisjolimail.jpg

Une colombe s’est posée

Sur le sapin du bois joli.

 Voici le sapin qui fleurit

Comme un pommier dans la rosée.

Le miracle est pour aujourd’hui

Oh ! je n’en suis pas étonnée !

Une colombe s’est posée

Sur le sapin du bois joli.

Et voilà que le prince Ali

Glisse sa joue ensoleillée

Dans le sapin épanoui.

Mon rêve me l’avait bien dit :

Le miracle est pour aujourd’hui.

                                                                                                                                                                          Maurice Carême

24 juin, 2010

Le gitan et la fille, Georges Moustaki

Classé dans : Illustrations de poemes — inesdechanterac @ 23:27

 

 

flamencofusain.jpg

Le gitan dit à la fille :

 

Qu’importe le prix de l’amour

Pour toi j’irai finir mes jours

Derrière les grilles

J’irai piller les gens de la ville

Pour t’offir une robe de satin

Tu n’diras plus que j’suis un vaurien

Un inutile…

 

 

 

                                                     

 

Citadelle, Saint Exupéry

Classé dans : Illustrations de poemes — inesdechanterac @ 22:21

 

 

cavalierdansledsert1.jpg

 

 

« Pourquoi m’obligez-vous, Seigneur, à cette traversée du désert ? Je peine parmi les ronces.

Il suffit d’un mot de Vous pour que le désert se transfigure, et que le sable blond et l’horizon et le grand vent pacifique ne soient plus comme somme incohérente mais empire vaste où je m’exalte, et qu’ainsi que je sache Vous lire à travers.

 Et il m’apparut que Dieu se lit à son absence s’il se retire ».

 

                                                                                                                                                     Antoine de Saint Exupéry

 

 

L’Ecureuil, Paul Fort

Classé dans : Illustrations de poemes — inesdechanterac @ 22:04

 

lecureuil.jpg

Ecureuil du printemps, écureuil de l’été, qui domines la terre avec vivacité, que penses-tu là-haut de notre humanité ?

 - Les hommes sont des fous qui manquent de gaîté.

 Ecureuil, queue touffue, doré trésor des bois, ornement de la vie et fleur de la nature, juché sur ton pin vert, dis-nous ce que tu vois ?

 - La terre qui poudroie sous des pas qui murmurent.

 Ecureuil, voltigeant, frère du pic bavard, cousin du rossignol, ami de la corneille, dis-nous ce que tu vois par-delà nos brouillards ?

- Des lances, des fusils menacer le soleil.

Ecureuil, cul à l’air, cursif et curieux, ébouriffant ton col et gloussant un fin rire, dis-nous ce que tu vois sous la rougeur des cieux?

- Des soldats, des drapeaux qui traversent l’empire.

Ecureuil aux yeux vifs, pétillants, noirs et beaux, humant la sève d’or, la pomme entre tes pattes, que vois-tu sur la plaine autour de nos hameaux ?

- Monter le lac de sang des hommes qui se battent.

 Ecureuil de l’automne, écureuil de l’hiver, qui lances vers l’azur avec tant de gaîté, ces pommes… que vois-tu ? – demain tout comme Hier ?

- Les hommes sont des fous, et pour l’éternité.

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                 Paul Fort, Ballades

 

 

situveux |
créations sans frontières |
gabarit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Strong metal 29
| ah les peintures de flo
| LE M.U.R. DE L'ART